image

 

J’ai lu ce témoignage spirituel à 3 voix tel une magnifique prière d’espérance.
Sophie malade du cancer, son mari Godefroy et le père Paul livrent chacun leur ressenti sur le cheminement qu’ils ont vécu dans l’épreuve partagée.
La force du combat corps âme et esprit de Sophie est un exemple pour nous tous.
Au cœur de cette spiritualité conjugale, le couple a été accompagné par le Père Paul pour préparer le « déménagement » de Sophie. Le récit s’appuie sur des passages forts d’Evangile pour guider notre/leur réflexion comme pour répondre par exemple à ces différentes interrogations du malade qui sont:
Pourquoi moi?
Si Dieu est amour pourquoi permet il que je souffre ?
Qu’arrive-t-il à un couple séparé par la mort? 
Sophie se questionne sur le sens et le non sens de sa souffrance et en découvre les « grâces » qui étonnamment en découlent. Le prêtre, accueilli au cœur de leur intimité d’époux, les guide et les épaule. Sophie et Godefroy se découvrent alors autrement et le soutien de leur entourage a été d’un réconfort incroyable.
Voici un extrait qui m’a bien plu que je vous partage :
« Aussi impensable que cela puisse paraître, je peux témoigner de la présence et de la puissance de Dieu dans la souffrance et la maladie. Cela n’enlève rien aux douleurs, aux conséquences, aux échéances, mais le Seigneur est là avec nous. »
Le récit aborde les notions de dépouillement, de don de soi, d’acceptation, de vocation du couple et nous révèle la puissance de la prière commune. Au fil des pages on comprend mieux pourquoi Sophie doit voir sa souffrance comme un cadeau, une épreuve qui porte des fruits.
image
Parallèlement à cette lecture lumineuse et enrichissante que je vous recommande, j’ai écouté ces derniers jours le curé de ma Paroisse, le Père Maximilien, sur le thème « On ira tous au Paradis » où il a aborde brillamment la définition même de l’espoir et de l’espérance.
« (...) Espérer Dieu ce n’est pas croire que Dieu, demain, viendra me visiter. Espérer Dieu c’est vivre l’instant présent en communion avec Dieu. Voilà pourquoi, dans une même chambre d’hôpital, il peut y avoir à la fois plus d’espoir et en même temps plein d’espérance : plus d’espoir pour ce qui relève de l’échéance de la maladie (futur) et en même temps plein d’espérance parce que la personne malade demeure dans une profonde relation avec Dieu (maintenant) ! »
Vous pouvez télécharger ICI ->DDF___Esperance son topo complet à ce sujet.